Pompe à chaleur eau/eau ou sol/eau

La pompe à chaleur eau/eau utilise la géothermie en captant la chaleur contenue dans le sol à l’extérieur de votre habitation pour la diffuser dans votre logement à l’aide par exemple de radiateurs basse température ou d’un plancher chauffant. Les fluctuations de température extérieure n’impactent que peu la température du sol, ainsi vous n’avez pas besoin de système de chauffage complémentaire dans votre domicile en hiver.

Je simule ma prime

Comment fonctionne une pompe à chaleur eau/eau ?

La pompe à chaleur eau/eau fait partie de la famille des PAC géothermiques car son fonctionnement implique d’enterrer des capteurs en sous-sol.

Fonctionnement d’une PAC eau/eau

Contrairement aux pompes à chaleur géothermiques qui récupèrent la chaleur du sous-sol lui-même, le fonctionnement d’une PAC eau/eau repose sur le principe d’hydrothermie. Un fluide frigorigène capte des calories en circulant dans l’installation qui fait remonter l’eau d’une nappe phréatique à l’aide d’une pompe de relevage. Ces calories sont ensuite transférées à l’eau du circuit de chauffage, ou à celle du système de production d’eau chaude sanitaire.

L’installation d’une pompe à chaleur eau/eau peut s’effectuer en forage unique ou en double forage. Avec un forage unique, il est nécessaire de disposer d’une autorisation de rejet dans une rivière ou un point d’eau pour l’évacuation de l’eau puisée dans la terre. En double forage, l’eau est restituée à sa nappe d’origine, ce qui en fait une solution encore plus écoresponsable.

Les différences avec une pompe à chaleur air/eau

Les pompes à chaleur eau/eau et les pompes à chaleur air/eau ne captent pas les calories de la même manière, même si elles distribuent toutes les deux de la chaleur au chauffage et à l’eau sanitaire. A la différence d’une PAC eau/eau, la PAC air/eau utilise les calories présentes dans l’air pour assurer le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire dans le logement.

Les différences avec une pompe à chaleur air/air

Le mode de fonctionnement d’une pompe à chaleur air/air est complètement différent de celui d’une pompe à chaleur eau/eau car en plus de capter ses calories à partir de l’air extérieur, la PAC air/air n’est pas raccordée au système de production d’eau chaude sanitaire. Sa diffusion de chaleur repose quant à elle sur des ventilo-convecteurs placés au sein des différentes pièces de la maison.

Quelle est la durée de vie d’une pompe à chaleur eau/eau ?

La durée de de vie d’une pompe à chaleur eau/eau est généralement comprise entre 15 et 20 ans. Pour être sûr d’étendre cette longévité au maximum, il est important de bien entretenir votre installation. Une obligation d’entretien par un professionnel tous les deux ans s’applique d’ailleurs à tous les équipements thermodynamiques dont la puissance est comprise entre 4 et 70 kW. Pour une puissance supérieure, l’obligation est étendue à une période de 5 ans.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une pompe à chaleur eau/eau ?

Quels sont les points forts d’une pompe à chaleur hydrothermique ?

  • Contrairement aux pompes à chaleur aérothermiques telles que les PAC air/air ou air/eau, la chaleur récupérée par une pompe à chaleur hydrothermique est en température constante sous terre. Votre PAC eau/eau n’est donc pas affectée par les variations des températures extérieures !
  • Toujours en comparaison des PAC aérothermiques qui possèdent des unités extérieures parfois bruyantes, les capteurs enterrés en sous-sol de votre installation ne sont à la source d’aucune nuisance sonore.
  • Raccordée à des diffuseurs de chaleur performants tels qu’un plancher chauffant hydraulique ou des radiateurs basse température, l’installation vous offre un bon confort thermique.
  • Les pompes à chaleur eau/eau réversibles peuvent inverser le sens de circulation de leur fluide frigorigène pour générer de la fraîcheur en été, perpétuant votre confort thermique à toute période de l’année.
  • Avec un coefficient de performance (COP) énergétique d’une valeur de 4, l’équipement consomme seulement 1 kWh pour générer l’équivalent de 4 kWh d’énergie thermique. En d’autres termes, il consomme moins qu’il ne produit de chaleur ! A la clé, d’importantes économies d’énergie et une réduction du montant de vos factures.

Quels sont les inconvénients d’une pompe à chaleur eau/eau ?

Pour installer une pompe à chaleur eau/eau, votre terrain doit se situer au-dessus d’une nappe phréatique, et des démarches sont nécessaires auprès de votre mairie pour mettre en œuvre les travaux d’installation. Votre terrain doit également posséder une surface suffisante pour les forages, et l’opération peut s’avérer plus onéreuse que dans le cas des pompes à chaleur aérothermiques.

Quel est le prix d’une PAC hydrothermique ?

Le prix d’une PAC hydrothermique est en moyenne de 6 700 euros, et son installation coûte en moyenne 1 300 euros. Il faut donc compter environ 8 000 euros pour l’achat et la mise en place d’une pompe à chaleur eau/eau. Ce montant peut varier selon le dimensionnement de la pompe à chaleur et des besoins de votre foyer.

Quelles aides financières pour une PAC eau/eau ?

Pour amortir les dépenses liées à l’installation de votre pompe à chaleur eau/eau, vous pouvez bénéficier de la prime énergie Cora. Il s’agit de la prime énergie du dispositif des CEE (certificats d’économies d’énergie) que nous vous versons sur une carte cadeau à utiliser dans nos magasins une fois votre dossier validé. Pour en bénéficier, faites votre demande avant de signer le devis de vos travaux !

Je simule ma prime

Les conditions à prendre en compte :

  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) valide à la date d’engagement des travaux, dans le domaine de travaux suivant :

« Pose ou installation de pompes à chaleur pour la production de chauffage »

  • L’efficacité énergétique saisonnière (Etas)), selon le règlement (EU) n°813/2013 de la commission du 2 août 2013, est supérieure ou égale à :
    • 111% pour les PAC moyenne et haute température
    • 126% pour les PAC basse température
  • Les PAC utilisées uniquement pour le chauffage de l’eau chaude sanitaire et les PAC associées à une chaudière à haute performance énergétique pour le chauffage des locaux, ne sont pas éligibles au dispositif des CEE
  • Pour tout devis signé à partir du 1er janvier 2024 :
    • Cette opération ne concerne que les maisons individuelles
    • La fourniture et pose d’un régulateur de classes IV, V, VI, VII ou VIII est obligatoire
    • L’usage de la pompe à chaleur devra être pour du chauffage seul ou du chauffage + eau chaude sanitaire (ECS)
    • La pompe à chaleur ne peut pas être associée à tout autre système de chauffage
    • Pas de cumul avec les opérations relevant de la fiche BAR-TH-148 (Chauffe-eau thermodynamique à accumulation) si la PAC installée est utilisée pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire (ECS).

Pour être éligible au Coup de pouce Chauffage, les conditions suivantes devront également être respectées :

  • La pompe à chaleur eau/eau ou sol/eau doit venir en remplacement d’une chaudière individuelle au fioul, au charbon ou au gaz*.
Mentions à ne pas oublier sur votre facture :
  • La fourniture et la mise en place d’une pompe à chaleur eau/eau ou sol/eau
  • La marque et la référence de la pompe à chaleur
  • Le type de pompe à chaleur installée (basse, moyenne ou haute température)
  • L’efficacité énergétique saisonnière (Etas) de la pompe à chaleur
  • Pour tout devis signé à partir du 1er janvier 2024, la fourniture et pose d’un régulateur, en précisant sa classe (IV, V, VI, VII ou VIII)

Pour être éligible au Coup de pouce Chauffage, les mentions suivantes devront également apparaître sur votre facture :

  • La dépose de la chaudière remplacée
  • Le type d’énergie de chauffage de l’équipement remplacé (fioul, charbon, ou gaz)
  • Le type d’équipement remplacé
  • Indiquer que l’équipement déposé est une chaudière

Les éléments pour constituer votre dossier :

  • Copie du devis de pose d’une pompe à chaleur eau/eau ou sol/eau daté et signé par vous-même
  • Copie de la facture de fourniture et pose avec les mentions listées ci-dessus
  • Original de l’Attestation sur l’Honneur complétée et signée
  • Copie de la qualification de votre installateur signifiant qu’il est titulaire d’un signe de qualité portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) dans le domaine correspondant, valide à la date d’engagement des travaux.
  • La note de dimensionnement de l’équipement installé à l’adresse des travaux, fournie par votre professionnel, au plus tard à l’achèvement des travaux. Celle-ci doit préciser les éléments suivants :
    - Identité du bénéficiaire
    - Adresse des travaux
    - Surface chauffée par la pompe à chaleur (PAC)
    - Précisions techniques :
    - Température de base du site des travaux (la température la plus froide enregistrée)
    - Déperditions thermiques (1) du logement (en kW) 
    - Marque et référence de l’équipement installé
    - Puissance thermique de l’équipement installé (en kW)
    - Température d’arrêt de l’équipement installé
    - Détail du calcul et résultat du dimensionnement (2) de l’équipement installé par rapport aux déperditions à Tbase.
    - Régime de température du circuit de chauffage 
    (1) Les déperditions thermiques du logement sont évaluées à T=Tbase (la température la plus basse relevée localement, défini dans la norme française NF EN 12831) et pour les pièces desservies par l’équipement de chauffage installé, sans considération des autres générateurs.
    (2) Le dimensionnement est défini comme le rapport entre la puissance de la PAC sans appoint à 0° C extérieur et 50° C départ chauffage et les déperditions du logement à Tbase.
  • Pour bénéficier de la Prime Bonus, votre dossier doit également comporter la copie du justificatif du revenu fiscal de référence de votre ménage pour l’année demandée.
    N.B : Dans le cas d’un ménage composé de plusieurs foyers fiscaux (plusieurs avis d’imposition), le dossier comporte la copie du justificatif du revenu fiscal de référence de chaque foyer fiscal intégré au ménage.

Les contrôles suite aux travaux

Vos travaux d’installation d’une pompe à chaleur eau/eau ou sol/eau sont susceptibles d’être soumis à un contrôle aléatoire, gratuit pour vous, pour en assurer la bonne réalisation. Si votre dossier est sélectionné, ce contrôle pourra s’effectuer soit sur place (contrôle chantier), soit à distance (contrôle par contact téléphonique, e-mail ou courrier par un organisme indépendant mandaté par Distridyn. Nous vous remercions de vous rendre disponible pour ce contrôle pour lequel vous serez averti par avance et dont la conformité permettra le bon versement de la prime.
Attention, nous vous rappelons que vous disposez d’un délai de 3 mois à compter de la date de facture pour nous renvoyer votre dossier complété.

* pour tout devis signé jusqu’au 28/10/2022 inclus, pour l’installation d’une pompe à chaleur eau/eau, la chaudière remplacée devra également être autre qu’à condensation

Je simule ma prime