Isolation de combles ou de toitures

En isolant vos combles, vous répondez au plus gros fléau de votre facture énergétique. En effet, la chaleur montant, 25 à 30%* de celle-ci s’échappe par le toit et les combles, vous forçant à chauffer plus pour garder un certain confort dans votre domicile l’hiver.

Il existe différents procédés d’isolation, certains sont relativement accessibles comme le soufflage de ouate de cellulose par exemple. Si vous isolez vos combles aménagés, préférez une isolation au-dessus des chevrons, si vous isolez des combles aménageables, l’isolation doit alors être faite entre les chevrons. Enfin, si vous isolez vos combles perdus, l’isolation du plancher de vos combles est le plus recommandé.

* Sources ADEME

A noter que si vous posez deux isolants avec des résistances thermiques différentes, sur des rampants de toiture et des planchers de combles perdus, les critères techniques demandés ne sont pas les mêmes. Il vous faudra alors créer deux dossiers intitulés « Isolation de combles ou toitures ».

Les conditions à prendre en compte :

  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Pose de matériaux d’isolation thermique des parois opaques, pour ce qui concerne les toitures-terrasses, les planchers de combles perdus, les rampants de toiture et les plafonds de combles », valide à la date d’engagement des travaux
  • La résistance thermique de l’isolant doit être ≥ 7 m².K/W pour l’isolation de combles perdus
  • La résistance thermique de l’isolant doit être ≥ 6 m².K/W pour l’isolation de rampants de toiture

Pour tout devis signé à partir du 1er Avril 2018 :

  • Le professionnel valide la faisabilité du projet de mise en place d’un isolant dans les combles ou en toiture de votre logement en effectuant une visite technique avant établissement du devis
  • La résistance thermique de l’isolant doit être évaluée selon la norme NF EN 12664, NF EN 12667 ou NF EN 12939 pour les isolants non réfléchissants, et selon la norme NF EN 16012+A1 pour les isolants réfléchissants

Mentions à ne pas oublier sur votre facture :

  • La mise en place d’une isolation et son emplacement (rampants de toiture ou plancher de combles)
  • La marque et la référence de l’isolant
  • La surface d’isolant posé en m²
  • La résistance thermique de l’isolant installé (en m².K/W)

Pour tout devis signé à partir du 1er Avril 2018 :

  • La date de la visite préalable du logement
  • La norme selon laquelle la résistance thermique est évaluée
  • L’épaisseur de l’isolant installé

Les éléments pour constituer votre dossier :

  • Copie du devis de pose d’une isolation des rampants de toiture ou plancher de combles daté et signé par vous-même
  • Copie de la facture de pose avec les mentions listées ci-dessus
  • Original de l’Attestation sur l’Honneur complétée et signée
  • Copie de la qualification de votre professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) dans le domaine « Pose de matériaux d’isolation thermique des parois opaques, pour ce qui concerne les toitures-terrasses, les planchers de combles perdus, les rampants de toiture et les plafonds de combles », valide à la date d’engagement des travaux.
  • Pour bénéficier de la Prime Bonus, votre dossier doit également comporter la copie du justificatif du revenu fiscal de référence de votre ménage pour l’année demandée.
    N.B : Dans le cas d’un ménage composé de plusieurs foyers fiscaux (plusieurs avis d’imposition), le dossier comporte la copie du justificatif du revenu fiscal de référence de chaque foyer fiscal intégré au ménage.